Environnement et développement durable

Aménagement du territoire

Problématique des transports

Déplacements doux

Problématique des transports

Publications GIR Transports

Cahiers techniques ferroviaires du GIR

Problématique du col de Tende

[Rail et Route]

Notes techniques
sur les grands tunnels routiers

Analyses et commentaires

Refondation des Chemins de fer de Provence (CP)

Problématique de la LGV-Paca

Cabotage maritime et Autoroutes de la mer

LGV-Paca - Phase 1 - Études

LGV-Paca - Phase 1 - Débats et concertation

LGV-Paca - Phase 1 - Procédures Système ferroviaire intégré (SFI) Paca
Ligne nouvelle Provence Côte d'Azur LN-Pca - Nœud ferroviaire marseillais LN-Pca - Nœud ferroviaire azuréen Gares ferroviaires et routières

Problématique du Col de Tende [Route & Rail] 

Les maires des 5 communes de la Vallée de la Roya obtiennent l'interdiction du transit PL de plus de 19 tonnes

L'arrêté anti poids lourds pris par les 5 maires de la Roya a été jugé légal le 7 novembre 2017 par le Tribunal administratif de Nice

L'ensemble des élus de la vallée de la Roya, auxquels s'étaient joints la députée de la circonscription, le président de la Communauté d'agglomération de la Riviera Française et des élus de la Communauté voisine des Pays du Paillons, s'adressent le 7 novembre, à leur sortie du tribunal, à la foule venue les soutenir [cliché Nice Matin]

Par décision du 23 janvier 2017, le maire de la commune de Breil-sur-Roya a interdit la circulation des véhicules dont le poids total roulant autorisé est de plus de 19 tonnes. par une décision identique, le maire de la commune de Fontan en a fait de même le 19 janvier..

Sur référé du Préfet des Alpes-Maritimes, l'exécution de ces décisions a été suspendue au motif  qu'elles devaient notamment être prises conjointement par le cinq maires de la Vallée. C'est donc par un arrêté conjoint en date du 1er septembre 2017 que les cinq maires de Fontan, Breil-sur-Roya, Tende, Saorge et La Brigue, ont décidé de l'interdiction de circulation sur le territoire de leur commune des véhicules de plus de 19 tonnes, à l'exception des dessertes locales et des véhicules de secours, décision à laquelle, le Préfet des Alpes-Maritimes a demandé à nouveau suspension.

Se fondant notamment sur l'argumentation avancée par nos partenaires piémontais Legambiente Cuneo et Pro Natura Cuneo quant à l'itinéraire autoroutier de déviation

et sur la plaidoirie de la Fédération des transporteurs routiers des Alpes-Maritimes, le Tribunal a rejeté la requête du préfet et validé la décision des élus.

5 pages

[cf. RoyaPL19tTANiceOrdonnance20171107.pdf] [10.11.2017]

Déclaration commune de deux fédérations environnementalistes de la Province de Cuneo 

Déclaration de soutien aux élus de la Roya s'opposant au transit des PL de plus de 19 tonnes

La Vallée de la Roya n'est pas appropriée aux camions et ne doit pas devenir un itinéraire de transports routiers internationaux

Cuneo, le 25 août 2017

Legambiente Cuneo et Pro Natura Cuneo [nos partenaires piémontais depuis plus de vingt ans] soutiennent la position des élus de la Roya s’opposant au transit des poids lourds de plus de 19 tonnes

Dans leur déclaration conjointe remise le 26 juillet à la presse de la Province de Cuneo, les deux fédérations provinciales Legambiente et Pro Natura expriment leur soutien aux élus de la Vallée de la Roya s’accordant pour refuser le transit de poids lourds de plus de 19 tonnes à la traversée de leur commune et, par conséquent, tout au long de la Vallée de la Roya, faisant ainsi obstacle au transit international de tels véhicules par l’itinéraire du Col de Tende.

Prenant à rebours les déclarations de la confédération des chambres de commerce de la Province de Cuneo qui s’élèvent contre l’initiative des élus de la Roya, Legambiente et Pro Natura, s’appuyant sur les données de trafic actuelles, dénoncent clairement les arrière-pensées de cette confédération escomptant des perspectives de doublement du tunnel, l’essor d’un trafic lourd, démontrent l’incompatibilité d’un tel trafic avec la configuration et les spécificités environnementales de lieux, et préconisent le détour de tels trafics sur le réseau autoroutier existant, tout en rappelant les principes fondamentaux auxquels ils souscrivent, à savoir le report modal vers le rail des transports lourds et la remise en question des transports inutiles.

3 pages

[cf. TendeRoutierDeclarLegAmbProNat.2017.08.25.pdf] [31.08.2017]

Les aléas des travaux du second tunnel routier de Tende (Tenda Bis

Juillet 2017 - Nouveaux avatars du Tenda Bis, cette fois sur sa rampe d'accès Sud

 

Un contentieux diligenté par le tribunal de Cuneo sur la conduite des chantiers par l'ANAS, maître d'œuvre, a eu pour effet de mettre ces derniers sous séquestre dès le 24 mai 2017, de suspendre l'ensemble des travaux pendant plusieurs mois et d'entrouvrir la Boite de Pandore d'un Projet suivi par la partie française au titre de co-financeur de l'ensemble.

Les deux parties découvrant les désordres apparus sur le mur de confinement des déblais de marinage surplombant la nouvelle chaussée d'accès Sud sont convenus d'y remédier par des travaux provisoires de sécurisation et de confortement sur lesquels Giorgio Martinotti exprime son avis de géologue dans un article publié par La Stampa Cuneo du 9 juillet 2017

Carte ci-contre - Y est indiqué le mouvement de terrain qui a contraint  à modifier plus d'une fois le tracé de la route sur le versant français

Giorgio Martinotti -  L'avis d'un géologue

"Le mur du Tende s'appuie sur une faille profonde et instable de 25 mètres

L'ancrage proposé par les Français pour éviter l'écroulement s'y révèlerait inutile"

[extrait] Les derniers virages d'accès au tunnel sur le versant français s'appuient sur les dépôts d'un glissement de terrain, ainsi que cela a été bien documenté dans les études ANAS du projet définitif. On y remarque comment les lacets de la route, et en particulier le mur en question, sont implantés au pied d'un important glissement de terrain qui s'est mobilisé à plusieurs reprises au fil du temps. Les mouvements de ce glissement de terrain ont nécessité l'exécution d'au moins trois modifications de tracé de l'ancien chemin du Col de Tende, dans la zone située au-dessus de l'ancien hospice. Ainsi, la pente sur laquelle repose l'épingle à cheveux, et par conséquent la paroi incriminée, est évidemment au cœur d'un glissement de terrain qui est loin d'être stabilisé.

Évoquant par ailleurs les dissensions apparues ou à attendre des différents partenaires et bureaux d’expertises italiens et français impliqués dans ce projet à rebondissements, l’auteur en conclue que "cette histoire sans fin réservera beaucoup de surprises, aussi faudra-t-il se préparer à attendre très longtemps la fin de ces travaux, ce qui prendra de nombreuses années, bien au delà des échéances fixées par le calendrier initial".

La Stampa Cuneo du 9 juillet 2017 - Original et traduction

[cf. TendaBisLaStampaCuMurSudOrig&Trad.2017.07.09.pdf]

Septembre 2016

Sur le versant français où s'étaient écroulés 1500 m3 de sable et de boues

Un fontis large de dix mètres à l'aplomb du tunnel de

Tende Bis

Les experts : "Un épisode positif, sans danger; c'est le terrain qui se stabilise"

"ça ne causera aucun problème - Nous l'avons attendu, ce fontis"

 

Ainsi annoncée par La Stampa Cuneo du 3 septembre 2016, cette information sur la survenue d'un fontis qui lui avait été signalée, assortie de ses propres clichés (dont deux d'entre eux figurent ci-joints), par notre ami, l'expert géologue Giorgio Martinotti, ne peut surprendre nos lecteurs qui en ont été alertés par son article dans l'hebdomadaire La Guida Cuneo du 30 juin [article publié ci-dessous].

En revanche, cette annonce a fort surpris le Président du Comité de pilotage des travaux qui a déclaré par La Stampa du lendemain, avoir été décontenancé de ne l'apprendre que par voie de presse.

 

 

La Stampa Cuneo des 3 & 4 septembre 2016 - Originaux et traductions

[cf. TendaBisLaStampaCuFontisOrig&Trad.2016.09.0304.pdf]

Ci-dessus

Entonnement du fontis au 1er septembre 2016

 

Ci-contre

Vue générale du chantier de la Tête Sud

en bas à gauche : la route actuelle et les travaux de rectification des lacets

en haut à gauche : les lacets de la route historique du Col de Tende et le refuge de l'hospice situé approximativement à mi-pente du col.

Le chantier de la tête sud se développe à gauche de l'entrée du tunnel dont l'axe est sensiblement à l'aplomb de la crête sur l'axe de laquelle on distingue clairement le fontis (cerclé de blanc)

Clichés et repérages de Giorgio Martinotti

1er septembre 2016

Juin 2016 - Nouveaux avatars du Tenda Bis

Un effondrement sur 30 mètres d'une partie du nouveau tunnel du versant français

suspend les travaux de percement et en retarde l'avancement

Annoncé par La Stampa Cuneo du 26 juin, l'incident a fait l'objet d'un communiqué de l'ANAS qui précise que "les travaux de percement ne reprendront qu'après une phase de consolidation"

Dans un article publié peu après dans l'hebdomadaire La Guida Cuneo, et sous-titré :

Durée plus longue et coûts plus élevés ?

L'effondrement, amplement prévisible, selon les études du projet, aura des conséquences sur le chantier

le professeur Giorgio Martinotti, qui s'est déjà exprimé à plusieurs reprises sur cette problématique du Col de Tende, rappelle que des problèmes analogues furent rencontrés lors du percement du tunnel ferroviaire 300 mètres plus bas et souligne combien le "débourrage" survenu était prévisible, références à l'appui. Sans même revenir sur l'incident précédent dont il a révélé les causes [cf. ci-dessous], il déplore la manière dont est conduit ce chantier de configuration banale et dont le contexte géologique est pourtant parfaitement défini depuis la réalisation des ouvrages ferroviaire et routier qui le jouxtent et l'ont précédé respectivement de 150 et 115 années.

[cf. TendaBisLaGuidaMartinottiOrig&Trad.2016.06.30] [03.07.2016]

Profil géologique de la galerie existante [portail Sud]

Les avatars du Tenda Bis

Avec le nouveau tunnel, quel sort sera-t-il réservé aux

ouvrages militaires d'intérêt historique ?

Le fossé anti-intrusion du tunnel de Tende et les casemates creusées en son flanc

 

Se référant aux sources historiques signalées par l'historien Massimo Robotti (1999) et aux archives du génie militaire piémontais sauvegardées par l'Association ASFAO (Cuneo), le Géologue Giorgio Martinotti, qui par ailleurs observe d'un regard critique le projet de doublement du tunnel de Tende [cf. ci-après], analyse les conséquences d'une méconnaissance flagrante, tant de l'existence d'un remarquable ouvrage militaire faisant corps avec l'ancien tunnel... que de la géologie locale.

Soucieux de la préservation de ce patrimoine historique, l'Auteur renouvelle ses préconisations quant au réexamen de l'ensemble du projet par réalisation d'un seul tunnel à double voie sécurisable par le  tunnel historique dont le caractère patrimonial, renforcé par les ouvrages militaires ainsi révélés, justifie à lui seul le maintien

 

Support iconographique

Pl. 1. Plan et coupes d'époque du fossé et des casemates - Pl. 2. Détails du pont-chariot escamotant la fosse - Pl. 3. Vue intérieur d'une des chambres abritant l'instrumentation - Pl. 4. plan et coupe géologique du projet ANAS relatifs au secteur de la coupure - Pl. 5. Planimétrie des positions relatives du vieux tunnel, des chambres-casemates et du nouveau tunnel.

[TendaBisHistoLaGuidaOrig&Trad.2016.02.25] [27.02.2016]

Plan et coupe d'époque du fossé et des casemates de défense

 

 

Polémique en Italie sur les travaux de doublement du tunnel routier du Col de Tende

Tende Bis : un chantier escargot

Achèvement en 2027 ?

 

En Province de Cuneo (Italie), les Chambres consulaires et la presse dénoncent les anomalies du chantier et considèrent, qu'à son rythme actuel, le chantier du premier tube ne pourra être achevé avant 2027.

 

Provincia Oggi, organe mensuel de la Confindustria Cuneo, qui rapporte les propos du président de la Chambre de Commerce de Cuneo [Confcommercio Cuneo] membre du comité de pilotage du chantier, et La Stampa Cuneo, font état, respectivement en décembre 2015 et en janvier 2016, d'une situation alarmante du chantier.
Leurs allégations reposent sur l'état d'avancement du chantier, six mois après l'ouverture du chantier, et sur les informations officielles communiquées par l'ANAS [Société nationale autonome des routes] qui fait notamment état de difficultés imprévues, notamment techniques.

Les deux articles se complètent l'un l'autre et dressent un état documenté d'une situation critique.

Chantier de la tête Nord en novembre 2015

[Cliché La Stampa Cuneo]

Petite chronique des travaux du Tenda Bis 

L'écroulement survenu fin juin 2016 sur le front de taille du versant français suscite, dès le 4 juillet, une visite d'inspection de l'ensemble des chantiers par le ministre Enrico Costa

 Les responsables des chantiers se sont voulus rassurants :

Valter Bortolan, Chef du département Piémont de l'ANAS : "Le nouveau tunnel de Tende sera prêt en décembre 2017" ; "le doublement sera achevé d'ici 2020"

Vincenzo d'Amico, Directeur du Chantier :"Bientôt, nous avancerons de 200 mètres par mois" ;  "maintenant la roche est plus consistante et l'on pourra recourir aux charges explosives"

assertions auxquelles le ministre a rétorqué :

"Bonnes nouvelles sur le calendrier qu'il faudra dorénavant s'appliquer à respecter. Il faudra tenir un suivi mensuel à l'attention des institutions et des citoyens".

Articles de La Stampa Cuneo e Provincia [pages 1 & 41] en date du 5 juillet 2016

[original & traduction française]

[TendaBisLaStampaOrig&Trad.2016.07.05] [09.07.2016]

Cliché ci-contre : Visite du ministre le 4 juillet 2016 (chantier versant italien) [La Stampa]

Tende, effondrement dans une partie du nouveau tunnel - L'ANAS : "Les travaux de percement ne reprendront qu'après une phase de consolidation"

Article de La Stampa Cuneo - Sezioni/Edizioni en date du 26 juin 2016

Un écroulement imprévu (débourrage) est survenu sur le front d'attaque français du Tenda Bis où 1500 m3 de matériaux meubles se sont répandus dans la galerie, bloquant les chantiers - Les interventions de demain - Les murs de soutènement - "un incident prévisible" - "Rencontre en Préfecture"

Original et traduction française

[TendeBisLaStampaOrig&Trad.2016.06.26] [01.07.2016]

Le tunnel de Tende sera fermé 33 jours mais ils ne seront pas consécutifs

Article de La Stampa - Cuneo e Provincia en date du 16 mars 2016

Limone, le 15 mars - La nouvelle proposition de l'ANAS partagée par les communes et les commerçants

L'ANAS a changé d'avis. Il n'est plus question d'une fermeture permanente durant 5 semaines consécutives, du 11 avril au 13 mai, mais de 33 jours répartis sur 6 semaines accordant des fenêtres de passage. Les fermetures de trafic serviront à préparer six (6) de la totalité des treize (13) by-pass prévus entre l'ancien et le nouveau tunnel. Ces opérations réalisées, le percement pourra progresser à un rythme de 10 mètres par jour. "Au niveau technique, telle est la solution optimale pour accélérer le chantier" a observé l'ingénieur Riccardo De Francisco, animateur du Comité de pilotage.

[TendeBisLaStampaOrig&Trad.2016.03.16] [19.03.2016]

Sommet à Cuneo - Tende-Bis : "Le projet est erroné" - Écologistes alliés à Confindustria

Article de La Stampa - Cuneo e Provincia en date du 16 janvier 2016

Lors d'une rencontre au sommet, Pro Natura et Legambiente se rangent aux côtés de la Confindustria de la Province de Cuneo pour dénoncer les retards sur le projet Tende-Bis "il serait plus logique et moins coûteux de réaliser un tunnel unique, plus large d'à peine 85 cm, pour assurer le trafic dans les deux sens de circulation". Pro Natura et Confindustria demanderont à l'ANAS une rencontre formelle de travail

[original et traduction française]

[TendeBisLaStampaOrig&Trad.2016.01.16] [26.01.2016]

Chantier escargot - Tenda prêt en 2027

Article de La Stampa - Cuneo e Provincia en date du 7 janvier 2016

En écho à l'article paru quelques jours auparavant dans Provincia Oggi [cf. ci-dessous], La Stampa fait état des données avancées par le mensuel de Confindustria et les enrichit des commentaires des Présidents de la Confindustria [Franco Biraghi] et du Confcommercio [Luca Chiapella], ce dernier étant coordonnateur du Comité de pilotage du chantier. Ces deux autorités consulaires partagent les mêmes vues et s'accordent tout à la fois sur l'allongement démesuré du chantier et sur les doutes qu'ils ressentent quant à la conviction de ceux qui pilotent ce dernier.

[original et traduction française]

[TendeBisLaStampaOrig&Trad.2016.01.07] [13.01.2016]

Tenda Bis - Travaux au ralenti - Trop de retard dans la réalisation - Au fond du tunnel on ne voit pas la lumière

Article de Provincia Oggi paru en décembre 2015

Organe mensuel de Confindustria Cuneo [Organisation représentative des entreprises de la Province de Cuneo] Provincia Oggi fait état des données communiquées par l'ANAS [Société nationale autonome des routes] et dans le cadre du Comité de pilotage où siège Confcommercio Cuneo, pour dresser un état chiffré alarmant de l'avancement des travaux engagés en juin 2015.

L'article, qui exprime les points de vue partagés de Confindustria et de Luca Chiappella, Président de Confcommercio Cuneo, commente les bilans d'avancement dressés six mois après l'ouverture du chantier, laquel, à son rythme d'avancement actuel, ne pourrait s'achever avant 2027.

[original et traduction française]

[TendeBisProvinciaOggiOrig&TradDic2015] [13.01.2016]

 

Relance de la réflexion sur la problématique du Col de Tende

Trois fédérations piémontaises et ligures ainsi que le GIR Maralpin remettent en question

 les solutions techniques retenues par la CIG Franco-Italienne pour le tunnel routier

 

Au moment où les gouvernements de nos deux pays et les deux administrations ferroviaires ne parviennent toujours pas à assurer le financement de la remise en état de la ligne Cuneo-Ventimiglia, les mêmes gouvernements et leurs administrations routières s’engagent au Col de Tende dans des travaux routiers d’un coût démesuré, d’une durée incertaine, de conception archaïque et dont les conséquences à long terme sur l’avenir de nos vallées sont désastreuses.

L’argumentaire présenté ici a été élaboré par un groupe d’experts s’appuyant sur les dossiers techniques du projet, ainsi que sur l’ensemble de la documentation relative à la problématique de Tende et des percées alpines.

Il est approuvé et soutenu par les organismes et associations locales, régionales et nationales des deux pays qui, depuis des décennies, ont conjugué leurs efforts pour que soient enfin instaurées, comme l’exigent la Convention Alpine et d’autres engagements internationaux, une stratégie raisonnable et respectueuse de l’environnement en matière de déplacements et de report modal. [05.09.2015]

 Le front de taille Nord du nouveau tunnel [02.09.2013]

Cliché La Stampa Cuneo

Argumentaire

Mémoire sur la réalisation du nouveau tunnel routier de Tende et la problématique du Col de Tende à l'attention de l'ANAS Piemonte, de la Province de Cuneo et de son  Préfet

Adressé à leurs Autorités respectives le 1er septembre 2015 par LEGAMBIENTE : Circulo di Cuneo & Piemonte e Val d'Aosta - PRO NATURA : Cuneo & Piemonte - ITALIA NOSTRA : Direzione Regionale Liguria & Sezione Imperia e Intemelia - GIR Maralpin

Circonstances et cadre de la démarche - Le projet actuel et ses tares -  Les propositions du Collectif et son argumentaire - Retour sur les projets antérieurs - Se référer à des bonnes pratiques et à des solutions innovantes - Sécurité de l'ouvrage et sécurité des accès - Pour une approche globale et à long terme d'une problématique de Col de Tende devant épouser les recommandations de la Convention alpine

[TendeBisMemoireInterassocFr.2015.09.05] [05.09.2015]

Premiers échos dans la presse régionale piémontaise

Article de La Stampa Cuneo paru le 2 septembre 2015

Le jour même de l'envoi de leur mémoire interassociatif aux Autorités, le quotidien La Stampa recevait les représentants de Pro Natura et de Legambiente, et s'entretenait par ailleurs avec le président de la Province, le représentant de l'ANAS, et le maire de la station de Limone. Il en a rendu compte de l'ensemble de ces entretiens dans un article publié dès le lendemain

[original et traduction française]

[TendeBisLa StampaArt.2015.09.01] [05.09.2015]

Autres échos dans le presse régionale piémontaise [en italien]

Articles de l'hebdomadaire La Guida parus le 4 septembre 2015

(1) Sur le projet routier : "Tutti vorrebero cambiarlo ma..." "Il nuovo Tenda è una vera fabbrica di imprevisti" : lo dicono Legambiente, Italia Nostra e la francese Gir che chiedono di rivedere il progetto e di fare un solo tunnel

[TendeBisLaGuidaArt.2015.09.04] [18.09.2015]

(2) Sur la ligne ferroviaire : Una firma per la Cuneo-Nizza - Si mobilita il Comitato franco-italiano per la difesa delle linea

[TendeFerLa GuidaArt.2015.09.04] [18.09.2015]

Petite chronique des travaux de remise en état de la ligne ferroviaire Cuneo-Ventimiglia 

Financement de la rénovation de la voie ferrée Nice-Tende

Requête en date du 12 juillet 2016 des Conseillers départementaux du Canton Roya-Bévéra-Paillons au Président du Conseil Régional PACA

Lettre de Francis Tujague et Valérie Tomasini à Christian Estrosi

[cf. FerNiCuContratPlanRequeteElus20160712] [2013.07.23]

Étude diagnostic de la ligne Cuneo-Vintimille - Section française

Sommaire de la présentation [Diaporama]

1. Présentation et historique de la ligne

2. Résumé des étapes 1 et 2 : Recensement et diagnostic des installations fixes

- Voie ferrée, appareils de voie et passages à niveau

- Ouvrages d'art/Ouvrages en terre

- Installations de signalisation, de télécommunication et de sécurité

3. Étape 3 : proposition de trois scénarios d'investissements

- Définition des objectifs des trois scénarios et enveloppes budgétaires

- Travaux retenus et estimation par domaine technique et par scénario

 

Réseau Ferré de France - Tractebel Engineering - Coyne et Bellier - 07/06/2010

Diaporama 66 planches (5,2 Mo)

[cf. CuXxmEtudeDiagnosticPartieFrancaiseRff.07.06.2010.pdf] [14.07.2016]

Prolégomènes

 

Le devenir des franchissements alpins du Col de Tende

L'indispensable complémentarité de la Route et du Rail

pour une maîtrise du transit, une amélioration des dessertes et la promotion d'un tourisme durable

 

Conférence-débat animée par Jacques Molinari, Secrétaire scientifique du GIR Maralpin, organisée en partenariat avec le GIR Maralpin et Roya Expansion Nature dans le cadre des "Conférences de La Brigue" et à l'invitation du Docteur Bernard Gastaud, Maire de La Brigue

 

Synopsis

Stigmates en Roya de la politique du "tout routier"  ; Désinformation sur les potentialités de la ligne ferroviaire ; Refus d'un réalésage du tunnel routier pourtant proposé par les autorités italiennes ; Sécurisation du plus long tunnel routier du monde ; Étrangetés des trafics routiers PL et VL au Col de Tende ; Tourisme pendulaire piémontais de fins de semaine ; Itinéraires routiers ligures proches devant alléger le transit de Tende ; Urgence d'une prise en compte transfrontalière de l'ensemble de la problématique dans la perspective du changement de cap annoncé [09.07.2008]

 La Brigue (06)
Compte rendu de la Conférence-débat (Présentation ; exposé ; débat ; conclusion) [LaBrigueConfColTendeRouteRail050708CompteRendu807s.pdf] [09.07.2008]

Resoconto della Conferenza-dibattito (Presentazione ; relazione ; debattito ; conclusione) [LaBrigueConfColTendeRouteRail050708CrItalien807s] [23.07.2008]

Diaporama de la conférence (41 planches ; 5,6 Mo) [MolinariConfRouteRailColTende807s] [09.07.2008]

 

Appel d'associations italiennes et françaises

en faveur de la complémentarité de la route et du rail

au Col de Tende

Se référant aux conventions  internationales ainsi qu'aux recommandations nationales françaises et italiennes, quatorze organisations de Ligurie et de Provence se prononcent pour la remise en cause des orientations prises depuis une vingtaine d'années en faveur du doublement du tunnel routier du Col de Tende, et font appel aux élus et populations des deux vallées concernées (Roya et Vermenagna) pour engager une réflexion sur l'évidente et indispensable complémentarité de la Route et du Rail dont la ligne internationale du Col de Tende présente des potentialités insuffisamment mises en valeur [cf. Cahiers techniques ferroviaires [ FerContraintConstrLignesTende ]

[15.11.2008]

Portail Sud du tunnel ferroviaire du Col de Tende

[alt. 990 m

Motion - [Texte et organisations signataires (au 30 octobre 2008)] [MotionColTendeRouteRail811]  [15.11.2008]

Mozione - [Testo e Organizzazioni firmatarie (al 30 ottobre 2008)] [MozioneColTendaStradaFerrovia811] [15.11.2008]

Motion CAF/CAI

demandant réexamen des projets d'infrastructure au Col de Tende dans le sens des recommandations de la Convention alpine

Les clubs alpins régionaux et/ou provinciaux de Ligurie, des Alpes du Soleil(Piémont) et de Nice-Alpes-Maritimes, émus par le projet de doublement du tunnel routier de Tende, se sont rencontrés à l'initiative du Club Alpin de Nice et avec le soutien du GIR Maralpin le 5 mars 2005 à Nice, pour examiner le devenir des traversées sud-alpines à la lumière de la Convention Alpine et ont adopté en présence et avec la participation du Professeur Annibale SALSA, président national du CAI, une motion demandant l'abandon du projet, la simple mise en conformité du tunnel routier et la réélectrification de la ligne ferroviaire (entre Vintimille et Limone-Piemonte).[[

[en français et en italien]

[MotionTravSudAlpCafCaiFrIt503]

Rencontre transfrontalière CAF/CAI sur la problématique du Col de Tende (rail et route) et des traversées sud-alpines méditerranéennes

[mise en ligne prochainement]

Du Gothard à la Méditerranée

La mise en accusation des tunnels routiers, puis des poids lourds, conduira-t-elle enfin chez nous aux solutions ferroviaires ?

La survenue le 24 octobre 2001 d'un grave accident dans le tunnel routier du Gothard, devrait remettre en question le choix des autorités de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur de privilégier, au détriment de la réélectrification/valorisation de la ligne ferroviaire (400 MF), la construction d'un nouveau tunnel routier (800 MF) sous le Col de Tende, sous le prétexte d'en sécuriser le franchissement

Article de J. Molinari paru dans le "Patriote Côte d'Azur" du 10.11 au 16.11.2001

[ArtGothardMediterranee101]

Pour un simple retubage du tunnel routier de Tende et la valorisation de la ligne ferroviaire

Six associations maralpines (4 françaises et 2 italiennes), s'appuyant sur les recommandations du Rapport Brossier (mai 1998) et les propositions formulées à Cuneo le 27 février 1999 par le Président de l'ANAS (Direction italienne des Routes) adressent le 30 décembre 1999 aux ministres français, Dominique Voynet et Jean-Claude Gayssot une requête en ce sens

[MotionTunlRoutTende912]

Motion du Syndicat intercommunal pour le développement économique local transfrontalier (SIDELT)

relative à la valorisation des liaisons ferroviaires transfrontalières en Vallée de la Roya

(Lignes ferroviaires du Col de Tende)

En sa séance du 22 février 1999, sous la présidence de M. Jean-Claude Guibal, député-maire de Menton, le Syndicat intercommunal regroupant l'ensemble des communes de l'Est du département des Alpes-Maritimes (et notamment toutes celles des vallées de la Bevéra et de la Roya), réaffirmant leur engagement commun "pour la mise à niveau technique des liaisons ferrées de la vallée de la Roya pour assurer le transport des voyageurs et du fret"a adopté une motion demandant d'engager des travaux de valorisation, tant sur la ligne Vintimille-Breil-Limone (Piemonte) que sur la ligne Nice-Sospel-Breil

[MotionFerTendeSidelt902]